Début du championnat

Photo : Jordan Bonneau

Le Poitiers Basket se déplace en ouverture à Denain…équipe qui l’avait privé des play-offs la saison passée lors de la dernière journée.

Cette fois les choses sérieuses commencent ! Après la pré-saison puis une Leaders Cup globalement satisfaisante (3 victoires en 4 matchs) le championnat reprend ses droits ce week-end. Et hasard du calendrier le Poitiers Basket se déplace en ouverture à Denain…équipe qui l’avait privé des play-offs la saison passée lors de la dernière journée.

"Ce sera une lutte de tous les instants"

Coach du PB86 Ruddy Nelhomme nous livre ses 1ères impressions sur cette Pro B 2017-2018

«  Je pense que le championnat aura un niveau encore plus élevé cette saison. Il faudra bien sûr attendre les 5-6 premiers matchs pour se faire véritablement un avis mais déjà il y a beaucoup de choses à tirer de la Leaders Cup. Si en termes de budget et de masse salariale des équipes comme Orléans, Nancy ou Nantes semblent bien armées et font figure de favorites il y en a d’autres qui peuvent gagner. La Pro B compte 6-7 formations vraiment très intéressantes avec un niveau égal. Et surtout il y a de moins en moins de petites équipes. Même les promus ont une carte à jouer. Il ne sera pas aisé d’aller gagner à Quimper ou à Caen car les joueurs veulent prouver qu’ils ont le niveau Pro B ».


Et quand on lui parle d’objectifs le technicien poitevin garde sa ligne directrice : 

« Comme tous les ans nous allons tout faire pour avoir un pourcentage de victoires à domicile très important. Il va falloir travailler pour être dans les 8 tout en contribuant au développement individuel de nos jeunes joueurs que sont Sekou, Yanik, Ibrahima et même Mike Joseph. Ce sera une lutte de tous les instants et il faudra partir sur un bon rythme dès le début. ».

"Il faudra arriver en forme au bon moment"

Une fois de plus la Pro B sera donc un championnat très dense. Mais également imprévisible comme nous l’explique le capitaine du PB Pierre-Yves Guillard :

«  Cela va être assez ouvert. Vraiment tout est possible. La Pro B est un championnat particulier avec aucune certitude. Il faudra arriver en forme au bon moment. Une blessure à un moment crucial de la saison peut totalement vous descendre. Et même s'il est important de capitaliser au début il faut être capable d’être performant dans les 2-3 derniers mois de compétition ».


L’intérieur poitevin nous donne également son avis sur son équipe :

« Avec ce groupe cela va être soit une saison quelconque soit à l’inverse une très bonne saison. Il n’y aura pas vraiment de juste milieu. Le talent est là et nous avons également de la jeunesse donc forcément les joueurs vont s’améliorer. Il y aura toujours des solutions pour marquer des points avec cet effectif. Là où il va falloir être constant c’est véritablement dans l’implication notamment défensive. Si tout le monde accepte de faire des tâches ingrates, de se battre aux rebonds et d’être dans le combat alors nous pouvons vraiment faire une bonne saison. Nous l’avons vu face à Nantes, c’est une très bonne équipe mais avec une constance dans l’intensité cela te donne une bonne base pour rivaliser. Globalement la Leaders Cup nous a donné plus de certitudes que de doutes mais l’équilibre est encore fragile. Les matchs à l’extérieur vont servir de révélateur et il ne faudra pas se sentir inférieur face aux grosses équipes annoncées ». 

Vous  l’aurez donc compris : Une fois de plus la saison de Pro B sera accrochée, surprenante et indécise jusqu’au bout. Avec un effectif alternant les joueurs expérimentés et les jeunes pousses, le PB86 espère pouvoir jouer les trouble-fêtes dans ce championnat toujours plus solide et imprévisible.


Alexis Bouyat

Publié le 11/10/2017

Partage

Permalien :
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Actualités récentes

Toutes les actualités