L'oeil de Jeffrey | PB 86 – Caen : Malheur au vaincu

Photo : Seb Jawo

À la veille d'un match capital face à Caen, Jeffrey nous livre son regard sur cette rencontre


L'enjeu est capital:  Pour diverses raisons, les deux équipes sont dans le rouge : 8 victoires, 16 (ou 17) défaites, alors que les deux relégables comptent 6 (Charleville) et 5 (Quimper) victoires et sont loin d'avoir dit leur dernier mot. Autrement dit, il y a péril en la demeure. Or depuis plus d'une décennie, bon an mal an le PB a toujours su compter sur l'un des meilleurs publics de France. Ce public va sûrement répondre présent, comme il a su le faire le 16 mars, dans une belle victoire contre une équipe de Rouen qui a pourtant vendu chèrement sa peau. The best is yet to come (le meilleur est encore à venir).

L'adversaire du soir:  Pas de duel palpitant à prévoir, pas de joueur particulier à surveiller de près ; remaniée en cours de saison (que de blessures!), actuellement l'équipe de Caen présente des arguments solides à tous les postes : 1) Le jeune meneur assez prometteur, Thomas CORNELY ; 2) L'arrière jamaïcain nouvellement recruté, Brynton LEMAR ; 3) L'ailier américain également nouveau, Greg SMITH (17 points dans le match du 15 mars perdu de justesse contre Orléans ; 4) Le jeune intérieur américain Jarvis WILLIAMS (près de 17 points par match) et enfin ; 5) Le pivot français adroit et expérimenté  (Roanne, Boulazac, Nantes...), David RAMSEYER

Le saviez-vous ? Il y a bientôt trois ans, Caen Basket Calvados a réussi une montée de NM2 en NM1 ; deux ans plus tard, champion de cette troisième division française (27 victoires, 7 défaites), sous l'égide de l'entraîneur emblématique Hervé COUDRAY ce club est devenu un promu en Pro B. Si sa première saison dans l'antichambre de l'élite a débuté sur des chapeaux de roue (5 victoires, une seule défaite), la suite a été bien moins glorieuse ; lors des 16 derniers matchs, cette équipe n'a remporté en tout et pour tout que 3 victoires, et la mauvaise spirale a entraîné cinq changements d'effectif ! Est-ce les Normands se sont brûle les doigts en sautant les étapes ?

Jeffrey ARSHAM

Publié le 30/03/2018

Partage

Permalien :
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Actualités récentes

Toutes les actualités