PB 86 – Fos/s/Mer : Mission maintien

Photo : Mickaël Planes

L'oeil de Jeffrey


Le PB a son destin entre ses mains

Sur le papier, il y a déséquilibre : Cette saison en championnat, Fos a remporté 10 matchs de plus (18) que Poitiers (8). Or l'équipe entraînée par Rémy GIUITTA a été vaincue lors de 4 de ses 6 dernières rencontres, est susceptible de « prendre des éclats » (quelle déroute récemment à Roanne!), et a parfois du mal à « tuer » le suspense... Quant au PB, il a la fois « tout » à  perdre (il est en pleine zone de relégation) et « rien » à perdre contre l'un de ténors de la division. A 7 journées de la fin de la saison régulière, à 4 jours d'un voyage périlleux mais excitant à Orléans, il n'est pas trop tard pour qu'une bonne dynamique soit lancée. It's now or never !

Un adversaire à surveiller de près

L'ailier polyvalent Charles-Noë ABOUO (évitons de confondre l'international ivoirien diplômé à Brigham Young avec son coéquipier, l'intérieur français Jordan ABOUDOU avec ses 9 ans d'expérience en Pro A) est capable de réaliser de belles performances ; le 6 avril dans une victoire « tirée par les cheveux » contre Le Havre (81-80), Abouo a marqué 24 points (+ 8 rebonds, avec une évaluation s'élevant à 26). Il y a un an, ce joueur s'illustrait à Denain ; dans le match à Poitiers remporté par cette équipe à la dernière seconde, ce qui a privé de locaux d'une nouvelle participation aux playoffs, Abouo a marqué 15 points, tout en enregistrant 3 interceptions, 3 rebonds, 3 passes décisives...


Le saviez-vous ? 

En bas de classement du Pro B, il y a actuellement 6 équipes engagées dans une « lutte à la vie à la mort » qu'on appelle également play-down ; les deux dernières sortiront du giron LNB en descendant au niveau inférieur. Avec son maigre bilan de 6 victoires, Charleville ne conserve que peu de chances de sauvetage in extremis. Avec 9 victoires, Le Havre et surtout Caen sont en bonne voie de se maintenir mais ne peuvent pas se permettre de nombreux faux pas. Avec 8 victoires, Poitiers, Nantes et Quimper sont tous les trois en grand danger ; selon toute vraisemblance, l'une de ces formations sera reléguée... Le 13 avril, Nantes joue à Aix-Maurienne, qui a le vent en poupe, alors que Quimper, dont la dynamique est excellente, aura pourtant fort à faire en « accueillant » Blois, équipe en  pôle position dans une autre lutte, dont le survivant (Blois ? Orléans ? Roanne?) accédera directement à la Jeep Élite.

Jeffrey ARSHAM

Publié le 12/04/2018

Partage

Permalien :
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Actualités récentes

Toutes les actualités