Les joueuses couronnaises ne se font plus peur

Photo :

LA COURONNE-CASTELNAU. -- Le COC s'est imposé 70 à 60 face à des Landaises accrocheuses, mais trop maladroites

NATIONALE 2F (9e JOURNEE)
Une fois n'est pas coutume, les Couronnaises n'ont pas joué à se faire peur quarante minutes durant, mais seulement cinq petites minutes. Les Landaises ont confisqué la balle dès le coup d'envoi et ont largement dominé les premiers instants du match au point de mener 13-6 à la moitié du premier quart-temps. Mais les gesticulations de Jérôme Ferrini et la grogne du public, nombreux malgré le programme télévisé plutôt allêchant de ce samedi soir, réveillent les Charentaises qui refont rapidement leur retard. Marie Butard, étincelante, y est pour beaucoup et ses dix points permettent aux siennes de mener d'un point au terme du premier acte, 18-17.

On se dit alors que l'on va assister à la copie conforme des courses-poursuites livrées face à Poitiers ou Brives. Mais le COC poursuit sur sa belle lancée en second quart-temps et conforte son avance, profitant notamment de la trop grande maladresse des Gasconnes dans la raquette et surtout aux lancers-francs (52 pour cent seulement sur l'ensemble du match). A la pause, les Angoumoisines se donnent de l'air, 36-30, la tribune de l'Etang des Moines commence à se raviser.

Chalumeau blessée. La seconde période repart sur les mêmes bases, Zoé Chalumeau et « MJ » Levant assurent le spectacle avec treize points à elles-deux. Leur coach s'occupe de l'animation et gesticule encore devant les trop nombreuses hésitations du corps arbitral. « Je ne comprends pas ce qu'il se passe avec les arbitres de N2 en ce moment mais ça commence à devenir embêtant », grognait l'intéressé à l'issue du match.

La dernière manche, enfin, est totalement couronnaise. Les Charentaises gèrent leur avance et l'audace de Marie Butard et Gaëlle Rozmanowski à trois points peaufine une copie qui ne mérite peut-être pas les félicitations du jury, mais est somme toute bien propre. La capitaine Marie-Julie Levant conclut la rencontre de deux lancers sur le buzzer. Ni les 14 points de Darbat, ni les 13 de Riette n'auront suffit à contenir une équipe du COC bien décidée à en finir avec les petites frayeurs du début de saison. « Je m'appuie sur ce qui a déjà marché, mais c'est dur à chaque fois. On le doit peut-être à une rotation limitée, mais j'assume complètement puisque ça marche. Marie (Butard), MJ (Levant) et Zoé (Chalumeau) ont fait un très gros match. On prend les points et c'est que du bonus » se réjouit Jérôme Ferrini.

Seule ombre au tableau, la blessure de Zoé Chalumeau, déjà incertaine ce week-end. La géante couronnaise s'est à nouveau plaint d'une vive douleur à l'épaule en fin de match, ce qui comprommet fortement sa participation au déplacement à Saumur samedi prochain.

Pierre Dumas 

Publié le 13/11/2006

Partage

Permalien :
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Actualités récentes

Toutes les actualités