fbpx

ACTUALITES
Le PB retourne à Caen pour le match aller des quarts de finale – L’œil de Jeffrey

©Caen Basket Calvados

Vainqueurs d’extrême justesse lors des huitièmes de finale contre Tarbes, le PB retrouve Caen en quarts de finale. Un adversaire coriace pour le PB86.

0 è
au classement
CAEN

D – V – V

vs

06/05 • 20h

POITIERS

D –  V  V

0 è
au classement

Vainqueurs d’extrême justesse lors des huitièmes de finale contre Tarbes, en quarts de finale le PB retrouve Caen. C’est une équipe qu’elle a récemment rencontrée à deux reprises : à domicile le 19 mars (victoire dans les prolongations) et en Normandie le 8 avril (défaite des visiteurs). Après sept mois de compétition, le niveau d’une formation pourtant composée de joueurs référencés reste toujours tout aussi incertain ; est-elle égale ou supérieure à la somme de ses parties ?

Ce dont on est sûr, par contre, c’est la valeur du capitaine, l’inoxydable intérieur Moïse DIAME (35 ans). Dans le match perdu à Poitiers, il a bien tiré son épingle du jeu (14 points, 7 rebonds), et dans la rencontre remportée à Caen, il a carrément explosé les compteurs (22 points, 10 rebonds, 5 interceptions, 4 contres ; évaluation globale s’élevant à 38.  

Moïse Diame, l'arme lourde de Caen.

Également dans la raquette, le Nigérian Martins IGNABU, bientôt 25 ans, a réalisé une excellente performance à Poitiers (20 points, 8 rebonds), se montrant très dangereux dans le « money time », mais n’a pas foulé le parquet trois semaines plus tard à Caen. 

Les deux ailiers sont le très expérimenté Franco-Américain Bryson POPE, 32 ans, 7 ans à Caen, et l’Américain pur sucre Kevin BRACY-DAVIS, 27 ans ; mis sous l’éteignoir à Poitiers, Bracy-Davis a pris sa revanche à Caen (18 points), alors que Pope est resté relativement atone. 

L’arrière le plus en vue, c’est actuellement Florian THIBEDORE, 32 ans peu productif à Poitiers, mais dans une victoire contre Rueil le 1er avril il a mis la bagatelle de 22 points. Contre le PB le 8 avril, il a marqué 15 points, tout en aidant à contenir un certain Marcus RELPHORDE, qui n’a pas trouvé ses marques en Normandie… Cependant, il semble très incertain pour jouer ces quarts de finale.

Carl Ona Embo retrouvera Poitiers pendant les Playoffs. ©Solotiana

Le meneur probablement titulaire, c’est Olivier ROMAIN, qui est passé par Saint Quentin (6 ans) et Chartres (5 ans). Dans le match perdu à Poitiers, il s’est montré dangereux par intermittences. Le meneur théoriquement remplaçant, c’est l’ancien Poitevin Carl ONA EMBO, dont les tirs à 3 points dans le quatrième quart temps de la rencontre à Saint-Eloi ont fait mouche. On sent que ces deux joueurs largement trentenaires n’ont pas dit leur dernier mot.

Jeffrey Arsham
Bénévole

Lancement de la campagne d'abonnement 22/23

4 matchs à l'arena inclus