fbpx

ACTUALITES
A la découverte de… Jim Seymour

©Studio Ludo

Membre de l’équipe professionnelle depuis cette année Jim Seymour reste un inconnu pour la plupart des spectateurs de St Eloi. Arrivé à Poitiers en 2015, le jeune guadeloupéen apprend jour après jour l’exigence du haut niveau.

Jim Seymour | 20ans | 2M | Poste 4-5
Alexis Bouyat
Bénévole

PB86 : Jim depuis cette saison tu fais partie intégrante de l’effectif Pro B du Poitiers Basket. Peux-tu nous résumer ton parcours basket jusqu’ici ?

J’ai un parcours un peu atypique. J’ai commencé ce sport vers l’âge de 9-10 ans en Guadeloupe. Mes cousins jouaient au Pôle Espoir et c’est comme ça que j’ai appris à découvrir le basket. J’ai donc commencé là-bas avant que mes parents déménagent en métropole. J’ai ensuite continué à jouer dans le petit club de Montrouge en région parisienne qui était à côté de chez moi, avant de rejoindre le club de Charenton en cadets région puis cadets France (un club très renommé en catégories jeunes et d’où est notamment issu Evan Fournier). C’est à cette période qu’Andy Thornton-Jones (responsable du centre de formation de Poitiers) est venu me rencontrer à un entraînement U18 et m’a proposé de rejoindre le PB86. Cela fait donc maintenant 4 ans que je suis au club.

PB86 : Comment s’est passée ton intégration dans l’effectif professionnel ?

En fait j’ai commencé à m’entraîner avec le groupe pro dès ma 1ère année ici (dernière saison en cadets), au bout de quelques mois. Au début je participais juste aux entraînements puis j’ai été sur le banc à quelques occasions. Et je suis stagiaire pro depuis l’année dernière.

Je ne vais pas me mettre à shooter à 3pts en plein match ! J’essaie de rester dans ce que je sais faire.

PB86 : Cette année tu as participé à 9 des 12 premiers matchs. Quel est le discours du coach à ton égard ?

Que ce soit Ruddy, Antoine ou Andy la première chose qu’ils me demandent c’est d’être concentré. Surtout en défense. On  me parle rarement d’attaque. La priorité ça reste la défense puisque si je veux jouer ça passe d’abord par là. Il faut que je prenne des rebonds et que je défende c’est mon rôle pour le moment. En attaque il faut surtout que je reste dans mon registre que je ne tente pas des choses extravagantes. Je ne vais pas me mettre à shooter à 3pts en plein match ! J’essaie de rester dans ce que je sais faire.

PB86 : Et est-ce le fait que tu jouerais plus cette saison avait été abordé à l’intersaison ?

Oui c’est quelque chose qui était totalement dans le discours de Ruddy de me faire rentrer plus cette année. Il m’en parlait en effet à l’intersaison.

PB86 : On peut imaginer que de faire partie de l’équipe A du club est déjà une réussite mais tu dois certainement avoir envie d’encore plus.

Déjà honnêtement je suis très content de cette année. La saison dernière j’avais très peu fait ne serait-ce que le banc des pros. Avec les jeunes cela se passait très bien et je trouve que le club me le rend vraiment bien. Le club m’apporte beaucoup et je suis vraiment heureux de ça. Après si on veut parler d’objectif devenir un joueur de Pro B à part entière en est forcément un. Je pars du principe que si l’on ne se fixe pas d’objectifs on n’ira pas très loin. Cela peut prendre du temps et c’est à moi de travailler dans le bon sens. Rien n’est fait pour l’instant.

PB86 : On va maintenant parler de l’équipe réserve du club (la Nationale 3). Tu en fais partie depuis ton arrivée ici.

Exactement. Dès le début j’ai joué en N3. Lors de ma dernière année cadets j’ai joué quasiment tous les matchs à l’exception d’un ou deux. C’est ma 4èmesaison en N3.

la saison d’il y a 2 ans nous a appris l’humilité et à ne pas se dire tout de suite que l’on va monteR

PB86 : Et cette saison on peut dire que cela se passe très bien pour le moment (1er de leur poule avec 12 victoires pour 2 défaites). Est-ce que la montée est quelque chose d’annoncé clairement comme l’objectif de la saison ?

Je pense que la saison d’il y a 2 ans nous a appris l’humilité et à ne pas se dire tout de suite que l’on va monter. On faisait une très bonne saison et au final…Je pense que l’objectif est avant tout de gagner un maximum de matchs. Nous sommes sur une bonne dynamique mais il y a toujours un risque de relâchement. On verra un peu plus tard dans la saison même si là nous sommes très bien actuellement.

Jim sous le maillot de la N3 - ©Solotiana

PB86 : Tu as évoqué une saison il y a 2 ans où vous avez raté la montée de peu. Comment expliques-tu les bons résultats de cette équipe alors qu’elle est renouvelée très régulièrement ?

Je pense que tout d’abord c’est grâce au centre de formation. Nous nous entraînons quand même au minimum 5 fois par semaine. Il y a beaucoup d’entraînements différents, de travaux techniques et collectifs. Tout le monde progresse au fur et à mesure mais pas forcément tous à la même vitesse. Quelle que soit l’année il y a de nouveaux leaders qui vont apparaître au fur et à mesure et je pense que c’est pour ça que la N3 garde une bonne dynamique et montre un bon visage à chaque fois. Rien qu’en une année nous progressons énormément et cela aide beaucoup.

PB86 : Nous avons parlé précédemment de ton rôle en Pro B. Dans l’équipe de N3 il doit être totalement différent.

De base je suis un joueur qui n’aime pas trop jouer pour moi et Andy rigole un peu de ça. Il veut vraiment que je cherche à jouer plus pour moi, que j’apporte plus de points et que je cherche plus à scorer au lieu de toujours vouloir faire des passes. Il me pousse vraiment à être plus agressif.

PB86 : En plus du basket 5 contre 5 tu es également joueur de 3x3. Tu possèdes d’ailleurs déjà un beau palmarès*. Qu’est-ce que cette autre discipline t’apporte ?

Je pense que les deux peuvent être complémentaires car on retrouve certaines situations du 5×5. C’est surtout en termes de cadre et d’ambiance que c’est différent. Ca se joue en extérieur, sous le soleil et nous voyageons beaucoup aussi.

Jim seymour médaille d'or jeux méditerranéens

C’est également un autre style de jeu beaucoup plus offensif où l’on cherche plus à jouer vite. C’est un jeu un peu plus personnel car il n’y a pas de coach. Je pense que cela m’aide aussi pour le 5×5 même si il y a forcément des défauts. J’ai tendance à faire plus de fautes ou des écrans un peu mobiles car en 3×3 ce n’est pas sifflé de la même façon.

* Champion d’Europe 3×3 U18 2016 avec Clément Desmonts, vainqueur des Jeux Méditerranéens 3×3 U23 2018

PB86 : En dehors du basket est ce qu’il y a des choses que tu apprécies particulièrement ?

Je ne sais pas…Netflix ça compte ? (rire)

PB86 : Pour finir quels étaient les joueurs qui te faisaient vibrer quand tu étais petit ?

Je pense que nous avons été nombreux à avoir notre période Derrick Rose. Je le trouvais fantastique. Plus jeune MVP de l’histoire (meilleur joueur de la saison NBA 2011 à 22 ans) c’était incroyable. Après il y avait quand même Kévin Garnett que je trouvais impressionnant. Par son caractère déjà, il avait « faim » sur tout quand il jouait et son style de jeu était avant-gardiste pour l’époque. Et LeBron (James) quand même. C’est juste une machine. Pour tout ce qu’il fait sur et en dehors du terrain.
Alexis Bouyat
Bénévole