fbpx

ACTUALITES
Kévin Harley, l’année de la maturité

Studio Ludo

Lorsqu’on pense au PB86 ce n’est pas forcément le nom de Kévin Harley qui nous vient en 1er. D’un naturel discret dans la vie il l’est pourtant de moins en moins sur le parquet. Le Poitevin réalise actuellement sa meilleure saison en carrière et de très loin. Sur les 12 premiers matchs de la saison il tourne à 15.8pts, 5.3rbds et 2.6pds pour 17.1 d’évaluation. Tout simplement ses meilleures statistiques en carrière dans toutes les catégories !

Alexis Bouyat
Bénévole
©Jordan Bonneau

Reconnu jusqu’alors comme un excellent défenseur mais limité en attaque, l’arrière est devenu un joueur à suivre des 2 côtés du terrain. Il possède une qualité de drive (pénétration vers le cercle) impressionnante qui lui permet quasi systématiquement d’aller inscrire un lay-up ou de provoquer une  faute de l’adversaire. Et que dire de ses qualités athlétiques au-dessus de la moyenne ! Kévin collectionne « les highlights » que ce soit par des dunks rageurs ou des « chase-down block » (contre par derrière après un repli défensif) qui font mal à l’égo de l’adversaire.

Mais alors d’où lui vient cette progression fulgurante ? Pour le principal intéressé c’est avant tout un changement d’état d’esprit :

« Je ne me prends plus la tête. Je joue sans penser à si mes actions vont être bonnes ou si je vais être jugé par d’autres personnes, indique Kévin Harley. Je joue juste au basket sans me poser de question et du coup je suis libre. J’ai réussi à casser cette barrière psychologique.»

©Solotiana

Un gros travail sur lui-même donc. Mais pas seulement, c’est également un échange de confiance entre lui et son coach :

« La discussion que j’ai eue avec Ruddy en fin de saison dernière a eu un grand rôle. Cela fait longtemps qu’on se connaît et il interprète très bien ma façon de penser. Je lui ai fait part de mon envie de rester au club mais en soulignant bien que je voulais jouer. Et il a été dans mon sens. Les petites erreurs que je peux faire sur le terrain ne sont plus aussi graves qu’avant. J’ai plus de liberté. C’est du donnant donnant.»

Et quand on lui demande s’il se considère comme un leader de l’équipe, Kévin retrouve son humilité :

« De moi-même je ne vais pas dire que je suis un leader. Pour moi ce sont plus Pierre-Yves, Arnauld et Ron. Ce sont eux qui parlent et qui gardent le groupe soudé. 

Après c’est sûr qu’aujourd’hui j’ai la totale confiance de l’équipe, je me sens plus à l’aise. Quand il faut aller chercher un panier dans un moment important il y a de fortes chances que la balle soit dans mes mains pour que je puisse scorer ou créer du jeu.» 

A 24 ans le joueur de Poitiers s’affirme donc comme un maillon essentiel du PB86. Et pourtant sa marge de progression est encore importante notamment aux tirs. Si son pourcentage aux lancers-francs est tout à fait correct cette saison (82,7%), sa moyenne à 3pts a de quoi effrayer : 17.1% ! A relativiser tout de même au vu du volume : seulement 17 tirs à 3pts pris en 12 matchs. A  titre d’exemple un joueur comme Arnauld Thinon spécialiste de l’exercice en a déjà pris…68 !

Et si l’on compare le numéro 5 de Poitiers à ses pairs du championnat la progression saute encore plus aux yeux. 8èmemeilleur scoreur du championnat (2èmemeilleur Français derrière Steve Ho You Fat qui règne sur la catégorie) et également 8èmeà l’évaluation (là aussi second Français derrière le joueur d’Evreux). De bon augure pour Poitiers et la suite de la saison.

Les stats de kévin harley

0
Minutes par match
0
Pts par match
0
Rebonds par match
0
Passes décisives par match
0
Évaluation
0
Interceptions par match
0
Contres par match
0
Matchs joués

Un sacre au concours de dunk

Et comme une bonne nouvelle arrive rarement seule, Kévin a eu le privilège de participer pour la 2èmeannée consécutive au concours de dunk de l’All-Star Game LNB qui a lieu tous les ans à la fin de l’année civile. Le moins que l’on puisse dire c’est que sa performance n’est pas passée inaperçue car il a tout bonnement remporté le concours !

©Hervé Bellenger

« L’année dernière j’avais fait part de mon intérêt pour y participer mais je voulais d’abord voir comment se passait l’événement. Mais avec les désistements je me suis retrouvé à participer quand même. J’étais stressé à mort mais au final une fois le concours passé j’avais dit que je voulais absolument le refaire. J’avais en tête de gagner et après le départ de D.J Stephens je savais donc que j’avais mes chances. C’était vraiment que du plaisir cette année car je savais comment cela se passait. J’avais un peu travaillé mes dunks à la fin des entraînements. J’étais sûr d’en passer certains alors que par exemple le second que je mets je n’avais jamais réussi à le faire ! Et pour celui concernant le saut par-dessus Ouattara, je l’avais déjà fait par-dessus un ami. Mais il était plus petit et quand j’ai vu la différence de taille je n’étais pas aussi serein ! (rire). Mais vu qu’il avait gagné 2 fois le concours auparavant j’ai trouvé ça sympa de le prendre lui ».

Une saison donc pour le moment totalement positive pour le joueur de Poitiers. Espérons que la deuxième partie du championnat le sera tout autant.

Alexis Bouyat
Bénévole

Classement PRO B

PosÉquipe
1 Blois
2 Paris
3 Aix-Maurienne
4 Vichy-Clermont
5 Nantes
6 Saint-Chamond
7 Nancy
8 Antibes
9 Rouen
10 Fos-Sur-Mer
11 Gries Oberhoffen
12 Denain
13 Saint-Quentin
14 Evreux
15 Souffelweyersheim
16 Lille
17 Poitiers
18 Quimper
 

Fil d'infos

21 novembre 2020 Communiqué Pro
DLO sélectionné en équipe de Grande-Bretagne
20 novembre 2020 Pro
Un match d'entraînement à Tours
11 novembre 2020 Pro Vie du club
À la rencontre de Thomas Prost
10 novembre 2020 Formation
Mohamed intègre le pôle France basket
6 novembre 2020 Leaders Cup Résultats
Fin de la Leaders Cup pour Poitiers