ACTUALITES
Portrait des partenaires | Michel Rousseau

Michel Rousseau est à la tête de SOS Data et de l’Agence RGPD, 2 partenaires du PB86.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je suis de Montmorillon ! J’ai fait mes études d’informatique à Tours, puis je suis parti sur Angoulême pour un poste de responsable technique et informatique. J’étais dans un grand groupe français d’ameublement qui n’existe plus aujourd’hui. J’ai gravi les échelons, jusqu’à intégrer le comité de direction. 

Cela m’a donné le goût du management. Quand la société a été dissoute, j’ai voulu partager mes expériences et mon parcours et j’ai créé SOS Data, il y a 11 ans maintenant, à Poitiers. 

Je fais du conseil auprès des entreprises sur leurs infrastructures informatiques, la sécurité, l’hébergement des données. Il y a deux ans, ESIS Informatique a ouvert à Bordeaux. Et en début d’année, j’ai créé lAgence RGPD. A la fin de l’année, nous serons 20 personnes.

« Avec le PB86, je m’y retrouve. Il y a le plaisir sportif, mais aussi une bonne ambiance entre les partenaires, avec également l’équipe administrative et dirigeante. »

Pourquoi avez-vous rejoint le PB86 ?

David Malescourt m’a initié et j’ai pris goût aux matchs. J’ai notamment pu assister à la finale à Bercy, lors de la montée en Pro A. C’est un beau souvenir. Je suis devenu partenaire en 2012. 

J’apporte notamment un soutien technique côté informatique. Je dis toujours que l’important dans un réseau, c’est de se sentir à l’aise et de se faire aussi plaisir. Avec le PB86, je m’y retrouve. Il y a le plaisir sportif, mais aussi une bonne ambiance entre les partenaires, avec également l’équipe administrative et dirigeante. 

Ce qui m’a plu aussi, c’est l’implication des actionnaires, des bénévoles, l’engouement populaire. Et si à travers mon sponsoring je peux participer à préserver cela, c’est l’essentiel.

Quelles sont vos attentes ?

Le club permet les rencontres. Le basket est un sport abordable, avec une diversité des publics. C’est lors des fins de matchs, des mi-temps, que les affinités et par la suite le business se crééent.

 Les cadres informels permettent de faire avancer les choses et de créer des liens. Cet échange et cette dimension humaine sont importants pour moi.