fbpx

ACTUALITES
Une nouvelle saison commence | Orléans vs PB – Playoffs 1/4 Aller

©Tuan Nguyen

Ce jeudi, une nouvelle saison commence avec un premier épisode à Orléans. Un duel de guerriers attend nos joueurs – Œil de Jeffrey

Jeffrey Arsham
Bénévole
ORLÉANS

JEUDI 30 MAI • 20H

vs

Palais des sports d'orléans

logo pb86 poitiers basket 86
POITIERS

Playoffs, acte 1

Sur le papier, il n’y a pas photo. Avec une masse salariale nettement supérieure à celle du PB et un effectif doublé à quasiment tous les postes, Orléans Loiret Basket possède des avantages indéniables. Ce qui ne lui a servi à rien il y a un an, lorsque l’OLB a trébuché sur l’obstacle … rouennais. Et cette année, ayant remporté douze de ses dix-sept derniers matchs, ayant jusque-là surmonté la perte de plusieurs joueurs clés, ayant terminé la saison régulière en triomphant le dos au mur, le Poitiers Basket est peut-être loin d’avoir abattu sa dernière carte.   

Warren Niles et ses coéquipiers ont soif de revanche ! - © Solotiana

Une opposition intéressante

« Tour de contrôle » orléanaise depuis deux ans, Miralem HALILOVIC est un modèle de constance, avec des rendements statistiques qui plaident en sa faveur (près de 14 points, plus de 7 rebonds par match). Or Mickaël VAR, le Poitevin auquel il pourrait être opposé à Orléans le 30 mai, est un joueur désormais référencé qui monte actuellement en régime : lors du match-couperet contre Gries du 24 mai, il a marqué 18 points et cueilli la bagatelle de 15 rebonds (son record personnel). Performance qui sera réitérée, peut-être, le jour de l’Ascension.

Miralem Halilovic en action
Mickael Var aura fort à faire face à Miralem - ©Franck Fétis

L'équipe Orléanaise

Le MVP du championnat Pro B 2018-2019, c’est le meneur Brandon JEFFERSON (près de 17 points/match) ; qui plus est, il a terminé la saison régulière en trombe…. Or l’une des particularités de l’OLB d’aujourd’hui, c’est que cette formation ne dépend pas autant que son prédécesseur du rendement de tel ou tel joueur clé : pas de Jefferson-dépendance. Le MVP est notamment épaulé par l’autre extérieur, « fer de lance » qui s’appelle Brandon … SPEARMAN (13 points/match).  

2 joueurs orléanais dont le MVP dans le 5 majeur de ProB 18-19

Les Poitevins vont également devoir surveiller comme le lait sur le feu l’ailier Giovan ONIANGUE, pilier pendant 9 ans de Paris Levallois, ainsi que les intérieurs Junior MBIDA et Michael FAKUADE ; il n’est guère exagéré de prévoir que le danger viendra de partout.

Les dernières confrontations

Le saviez-vous ?

Pendant la saison régulière, Orléans a été, juste derrière Gries, la deuxième équipe la plus productive (84,3 points marqués/match) ET la quatrième équipe la moins permissive (76,1 points concédés par match).

0
Pts par match
0
Pts encaissés
0
Rebonds par match
0
Passes décisives par match
Jeffrey Arsham
Bénévole