fbpx

ACTUALITES
Rouen vs PB | L’œil de Jeffrey

©Tuan Nguyen

Après le magnifique combat remporté mardi soir contre Vichy, Poitiers a de nouveau un gros déplacement à faire, cette fois-ci à Rouen. Depuis sa lourde défaite en janvier à St-Éloi, cette équipe n’est plus la même et réalise une deuxième partie de saison incroyable.

0
ème au classement
ROUEN

VV – VV

logo pb86 poitiers basket 86
POITIERS

D –  V  V V

0
ème au classement

Une équipe en pleine forme

Le 11 janvier, Poitiers Basket a dominé une équipe de Rouen décevante (81-62). Or depuis cette déroute, les Normands ont pris leur vitesse de croisière en remportant leurs 7 dernières rencontres en championnat, parmi lesquelles figurent des victoires retentissantes à Orléans le 19 janvier (66-86) et à Roanne le 5 mars (78-104). Autrement dit, ils ont fait déjouer les équipes théoriquement les mieux loties du championnat Pro B.

Un état d'esprit "remarquable" pour le pb

Le 5 mars, lors d’un match on ne peut plus accroché, le PB est venu à bout d’une excellente équipe de Vichy (88-84). C’était non seulement sa troisième victoire consécutive, mais aussi la preuve que parvenue à son meilleur niveau, cette formation est désormais capable d’obtenir un bon résultat dans une confrontation très physique contre un cador de la division. 

En conférence de presse, Ruddy Nelhomme n’a pas manqué de louer le « remarquable état d’esprit » qui a sans doute permis à ses joueurs de finir par prévaloir, alors qu’auparavant la partie était mal engagée (13 rebonds pour Vichy dans la première mi-temps, mais trois seulement dans la deuxième ; c’était le jour et la nuit…).

Les stats du match

Rouen, un adversaire explosif

Le 8 mars, le PB aura pour mission de limiter le rendement de plusieurs intérieurs rouennais, qui se sont tous distingués dans l’exploit accompli le mardi dernier à Roanne : le Libérien Lasan KROMAH (28 points), le Nigérian Zimmy NWOGBO (14 points), l’Américain Al’Lonzo COLEMAN (13 points) et enfin les Français Carl PONSAR (20 points, mais aussi 8 rebonds et 5 passes décisives) et Jessie BEGARIN (14 points). Sans oublier l’extérieur Jean-Baptiste MAILLE (12 points), alors que le meneur « maison », Jamar DIGGS, n’a pas foulé le terrain. 

Lasan Kromah, arme fatale de Rouen

Il importe également de citer l’entraîneur principal, Alexandre MENARD, dont le bilan récent brille : Rouen était demi-finaliste des play-offs de la saison dernière, et puis, avec une équipe largement remaniée pendant l’intersaison (les joueurs les plus performants avaient été « pillés »), finaliste honorable de la très récente Leaders’ Cup, s’inclinant dans les dernières minutes contre … Roanne (60-66).

L’équipe de Rouen

 

Rouen en quelques stats

0
Pts par match
0
Pts encaissés
0
Rebonds par match
0
Passes décisives par match